Bienvenue dans un monde dans lequel magie et technologies à vapeurs sont reines, nous sommes en 2017, dans un monde alternatif ou l'homme évolua autrement.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Enfin tranquille ! [pv Noa]

 :: Zone Role Play :: Birch City :: Le parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Jeu 2 Nov - 13:02
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    Ah le parc de Birch City, n'est-ce pas l'endroit idéal pour échapper à sa tortionnaire favorite de manager dite tutrice légale ou bien aux fans hystériques quémandant un autographe et plus encore ? En tout cas, c'était assez grand pour espérer une tranquillité certaine, et pourtant je sais que tu es là. Oui je parle bien de toi petit Stalkeur qui est en train de lire ces lignes ! Tu espérais peut-être avoir les pensées de celui que l'on nommerait couramment ''mon poulain'' mais non, tu as affaire à moi, narrateur omniscient et omnipotent sur ce blondinet. Et si j'ai décidé que le blondinet en question s'est rendu au parc pour être enfin tranquille, cela est irrévocable comprends-tu ? Enfin, même si je te pose la question, en tant que lecteur sans pouvoir ni utilité, tu ne serais pas en mesure de me répondre. Mais assez de cette narration extradiégétique ou tu vas t'ennuyer, je t'en dirais plus dans un moment, alors sois patient mon mignon petit Stalkeur.
    Nous en étions donc aux joies d'un parc en plein après midi lors d'un jour de semaine scolaire, mais comme Luukas a autre chose à faire que d'étudier -de toute façon il déteste ça- il passe son temps dehors ou à ses divers lieux de travail plutôt que d'aller au lycée. Et comme il en avait un peu marre de sa tutrice, il a jugé bon de s'en aller pendant qu'elle n'était pas là. Puis après diverses filles et garçons l'ont remarqué, parce que c'est quand même Luukas Korhonen, et ont commencé à pomper son espace vital. Encore s'il y avait des jolies personnes, ça ne l'aurait pas dérangé, mais là, toutes des vieilles truies, autant dire que c'est un peu la débandade. C'est donc dans ce parc, ayant rabattu la capuche de sa veste sur sa tête, qu'il avait trouvé refuge pour obtenir un moment de tranquillité.

« Pfiou...pas trop tôt. »

    De retour à toi cher Stalkeur, je n'allais quand même pas t'oublier, mais comme tu es un lecteur attentif, tu as dû bien retenir la partie sur mon omnipotence envers notre star de l'écran. Et si tu ne me connais pas, sache que j'aime bien tourmenter ces créations, cela produit toujours des effets divertissants. Ainsi donc, mon petit acteur, tu ne sais pas que ta tranquillité allait être perturbée. Non, tu t'étais avachi sur ton banc, prenant un peu l'espace, en soufflant de soulagement et profitant de l'air frais avant d'adopter une position plus...conventionnelle nous dirons. Tu as quand même une réputation à tenir et un dos à préserver, jeune comme tu es. N'empêche, ce serait quand même ironique que maintenant, un coup de vent retire ta capuche pour dévoiler ton visage et tes cheveux si reconnaissables. Et je pense même que ça le serait encore plus si quelqu'un avait la bonne idée de venir dans les environs pile à ce moment là ! Mais dis-moi, t'en penses quoi toi ? Non ne réponds pas, la question ne t'est pas destinée.
    Elle est destinée à mon cher partenaire, celui que j'attends, afin de converser un peu et de faire interagir nos deux personnages. Il ne devrait plus tarder je pense. Et en plus, comme je suis quelqu'un de gentil, je vais t'offrir une petite blague pour patienter alors que le visage de mon petit Luukas perd la capuche qui le protégeait. Tu connais la blague de la maman morte ? Non ? Pourtant elle sent le vécu ! Que je suis drôle, je me tiens actuellement les côtes à cause de moi ! Tu peux m'applaudir cher Stalkeur, je ne l'entendrai pas, même si je sais que toi aussi tu te marres derrière ton écran, en tout cas, arrête de rire, je crois que mon cher partenaire est en train d'arriver sans que mon poulain ne s'en soucie, préférant garder sa position, autant te dire qu'il risque d'être surpris lorsque la rencontre aura lieu !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Jeu 2 Nov - 22:57
Enfin tranquille!
Noa bailla doucement alors qu'il arrivait au parc. C'était un endroit agréable, parfait pour décompressé après une dure journée. Il sortait à peine des cours et tenait encore tout contre lui son sac en bandoulière noir. Et donc, ce sac aussi banal que son propriétaire contenait simplement diverses cahiers et classeurs, choses qui n'importaient que très peu à Noa, mais aussi quelques feuilles, à première vue des brouillons sans importance, mais qui était en réalité ses derniers écrits, bien à l'abri dans une pochette. Il fit donc quelques pas hésitant dans ce lieu plein de verdure, il était venu pour être un peu tranquille, dans le calme de la nature. Il avait fini les cours un peu plus tôt et ne voulait pas rentrer chez lui.
Il scruta calmement le parc en marchant doucement, à la recherche d'un banc où il pourrait tranquillement se poser et, peut être, travailler ses derniers écrit, si la motivation était là. Après tout, ce lieu était un endroit propice à la création ; c'était un endroit parfait pour passer du temps tranquille, loin des désagréables bruits de la ville, voire même d'une salle de cours. Oui, le jeune garçon avait la mauvaise habitude d'écrire en cours, quand il ne finissait pas ses nuits sur la table bien sûr.
Après quelques temps de recherches, il finit par abandonner l'idée de s’asseoir seul, plus aucun banc n'était libre. D'un pas manquant d'assurance et un peu lent, il s'approcha de l'un d'entre eux.
Un jeune homme était assis, une capuche recouvrant une partie de sa tête. Il ne fit pas attention à cette personne, regardant vers le sol, ne voulant pas croiser le regard de cet inconnu. Il sentit ses joues passaient légèrement aux rouges, alors qu'il s'assoit doucement sur le banc de cet inconnu, en prenant soin de poser délicatement son sac entre deux.
Déjà, il se sentait troubler par cette présence, par cette personne qu'il ne connaissait pas. Il faisait malgré tout de son mieux pour ne rien laisser paraître et ouvrit doucement son sac. Mais... il se permit quand même de relever le regard vers cet inconnu... Bon, pour des raisons évidentes, on va lui trouver un prénom... Robert ! Robert c'est bien !
… Et donc... il se permit de relever le regard vers Robert … et stoppa tout mouvement... ce jeune homme … était tout simplement magnifique pour un garçon aussi banal que Noa... mais mis à part cela... Robert lui disait quelques choses... il était presque certain de l'avoir déjà vu auparavant... Sauf qu'il s'en souviendrais, vu le peu de vie sociale qu'il avait ! Il en avait donc déduit... qu'il l'avait sûrement déjà vu à la télé... ne portait il pas une capuche, avant qu'il se mette assis ?  
Il resta ainsi, bloquer, pendant quelques secondes à regarder Robert. Jamais... il ne croyait avoir vu une personne d'une telle beauté... Il détourna rapidement la tête, le visage rouge pivoine, comme si de rien n'était... même si Robert avait probablement remarqué son regard insistant...
Il essaya tout de même de bredouiller quelques mots, mais ce fut juste incompréhensible, il était bien trop gêné et surpris pour faire une phrase correcte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Sam 4 Nov - 14:40
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    Bah t'es rapide cher partenaire ! Même si mon champion est long à la détente, moi je vois déjà que tu le fais bâiller. Dommage pour lui, il ne trouvera pas de lit par ici. Mais si jamais l'idée lui prend, je pense que les genoux de Luukas peuvent faire un très bon oreiller. Juste...je ne garantis pas qu'il restera longtemps dans cette position, à toi de voir après. Et je vois qu'il est en effet l'heure où les cours commencent à se finir, pauvre petit acteur qui va vite dire adieu à son calme si ça continue. Est-ce que je le plains vraiment ? Non. Il a des jambes, il bougera, sinon c'est sa tutrice qu'il va entendre. Est-ce que ça se passera ? Sûrement, j'aime bien le tourmenter de temps en temps. Je me demande si tu aimes faire pareil avec le tien cher narrateur. Mais je ne vais pas fouiner, je suis homme à aimer les surprises, plutôt que de tout savoir en avance, car cela peut s'avérer souvent ennuyeux ce me semble.
    Mais c'est un coup à oublier notre Stalkeur, celui qui ne participe pas mais nous observe honteusement, c'est une audience à contenter et autant s'y mettre puisque notre 8ème merveille du monde vient de sentir quelque chose contre lui sans trop s'en soucier, il a plus urgent. C'est à dire arranger sa chevelure que le vent et sa capuche ont perturbé en passant la main dedans. Cette douceur, cette brillance, et ce geste, quel geste ! Chaque détail soigné pour rappeler une pub pour shampooing qui se terminerait presque avec une phrase du style ''Parce que je vaux mieux que toi''. C'est pas la bonne phrase ? C'est vrai, et le blondinet pourra en attester vu l'une des pubs pour produit capillaire dans laquelle il a tourné, mais il aime bien dire ça. Une fois donc cette urgence réglée, il se préoccupa enfin du regard insistant qu'on lui portait. Avec le peu de monde qu'il y avait, il pouvait bien laisser sa beauté au grand jour non ? C'est ainsi que ces iris se posèrent sur l'origine de ce regard qu'on nommera...Camille, tu comprendras vite les raisons de cela partenaire, mais d'abord, apprécie la réaction de mon poulain.

« Ah ! »

    Tiens, fort étonnant de ta part mon petit Luukas, je ne savais pas que tu pouvais imiter le présentateur d'un jeu de survie. Mais tu le connais toi aussi cher Stalkeur, pareil pour mon partenaire, ce jeu où il faut s'éliminer un à un dans des épreuves de confort et d'immunité avec des tribus jaunes et rouges ! Je suis sûr que ça dit aussi quelque chose à mon partenaire, mais il devra attendre puisque le public passe toujours en premier voyons ! Et c'est pour cela qu'il a droit à ces mots d'humour pur, j'ose espérer que tu es prêt à rire. C'est un Père-Noël juif, qui arrive par la cheminée et dit aux enfants « Alors les gamins, qu'est-ce que je vous vends ? »  ça s'appelle envisager sa reconversion très cher ! Enfin, outre cette imitation de génie, pour ainsi dire, il faut encore que notre acteur identifie la personne, et là, ça ce complique. Comprends moi bien cher partenaire, je peux voir que c'est un poulain, mais le mien hésite entre poulain et pouliche quand il le voit. Bon, je t'avoue que moi aussi j'ai un peu hésité, vu comme il est fait, raison pour laquelle je l'ai nommé Camille et du coup je me dis que ça serait drôle s'il...
    Ah bah sympa comme nom ! Je veux bien que les études de lettres aient fait parti de mon cursus mais de là à donner à ce blond un nom de dictionnaire, faut le faire ! Tu me diras, ''Robert'', c'est toujours plus simple à prononcer que ''Luukas Korhonen'' D'ailleurs, tu le prononces comment ce patronyme ? Ou juste ''Luukas'' tout court ? Parce que ''Lucas'' au moins, c'est clair et facile à prononcer, et puis c'est pas trop moche ! Enfin, ''Luukas'' est meilleur au niveau du son je te le concède, donc ne restons pas éternellement là dessus. Ainsi, celui que tu nommes si affectueusement ''Robert'' est un peu en train de se dire qu'il a de la chance d'avoir une jolie fille à ses cotés. Bah quoi, il peut y avoir méprise même s'il serait pas super bien placé pour le reprocher ! Le visage pâle comme une poupée de porcelaine -si on oublie les joues qui font croire à une poussée de fièvre- de courts cheveux bruns et de beaux yeux noisettes, hélas, il les préfère un peu plus...généreusement dotées vois-tu ? Heureusement que la deuxième seconde du réalisme vient d'arriver pour qu'il réalise que c'est probablement un garçon. Et là ça peut rentrer dans ses critères non encore découverts pour la plupart ! Après, j'avoue, personne n'est aussi beau que Luukas Korhonen et surtout pas Camille. Mais faut dire que ton gars, ça a l'air un peu d'une proie facile pour mon prédateur qui débute les hostilités avec un sourire confiant après son instant de surprise. Ton petit voulait faire la conversation ? Il allait être servi !

« Un autographe peut-être ? »

Le ton, le regard, et le clin d’œil à la fin, bref, je ne crois pas que Luukas ait l'intention de ménager ton Camille !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Mer 8 Nov - 9:18
Enfin tranquille!
Bien sûr, un peu un regard si insistant de la part de Camille, le dénommé le Robert lui adressa la parole, enfin plutôt fit un bruit à la limite du ridicule. Noa se permit un regard gêné vers lui, un peu honteux de s'être fait surprendre en pleine contemplations. Bien rapidement, le blond se remet de son instant de surprise, ayant l'air plutôt assez dragueur, il lui dit d'un ton confiant:

« Un autographe peut-être ? »

Sérieusement Robert, le clin d'œil était un peu de trop! Il va finir par mourir de gêne le petit « Camille » là! Comment on continue si un des deux personnages décèdent? Après, avoir un autographe ne le dérangeait absolument pas, mais il ne savait même pas qui était précisément Robert! Par ailleurs, ce prénom est de très bonne qualité, merci de ne pas le critiquer!

Noa détourna donc le regard une seconde fois, encore plus gêné qu'auparavant, en supposant que c'était possible. Il ne savait pas quoi lui répondre et semblait avoir subitement perdu la capacité de faire des phrases compréhensibles, vu qu'il ne parvenait qu'à bredouiller quelques mots. Il finit par stopper sa tentative de communication après quelques secondes et reste silencieux le temps de se calmer. Avec beaucoup d'effort et d'hésitation, il réussit miraculeusement à -presque- clairement articuler quelques mots:

« N-Non... Dé-Désolé--... J-Je voulait... pas d-déranger... »

Le dérangé dans quoi d'ailleurs?... Dans son arrangement capillaire?....Sérieusement? Alors, que Noa de son côté, ou plutôt Camile était actuellement tout gêné est incapable de regarder son interlocuteur, surtout avec cet air dragueur qu'il avait … et ce clin d'œil aussi! C'était évidemment impossible dans cette situation que Noa reste insensible à ça!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Sam 11 Nov - 16:07
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    On dirait que tu es d'humeur joueuse cher partenaire, ce qui n'est pas pour me déplaire. J'irai même jusqu'à dire que je sens qu'on va très bien s'entendre et qu'on se le dise entre narrateurs, je vais bien m'amuser. Quant à savoir si nos poulains seront du même avis, je peux te répondre très clairement pour le mien : je n'en sais rien, on dirait que oui, mais rien n'est vraiment déterminé pour le moment. En tout cas, si s'amuser est son intention, ça m'étonnerait que je veuille l'en empêcher, c'est le principe d'un RP après tout. Enfin techniquement, c'est les narrateurs qui doivent s'amuser, mais c'est toujours plus cool lorsque nos champions y prennent plaisir. Mais je ne t'oublie pas non plus cher Stalkeur, car c'est aussi pour toi que j'écris. Toi et ton regard pervers prêt à juger de tout et que je ne peux que satisfaire, je le sais. Ou du moins j'en fais la supposition, non sans assurance. Il faut bien évidemment s'aimer et aimer ce que l'on fait pour que d'autres nous apprécient, nous et notre labeur. Ce n'est donc pas de l'arrogance mais un pur constat tout ce qui se fait de plus réaliste lorsque ces mots prennent forme ! Et oui c'est un véritable labeur que de fournir de tels écrits visant à être lus du public, avec lequel s'ajoute un plaisir non négligeable, mais cela ne se fait pas en claquant des doigts.
    Non mais en tapant le clavier avec, tu as parfaitement raison cher partenaire et cher Stalkeur dont j'anticipe la réponse. Logique, c'est à mon tour de parler, autant prendre le temps qui m'est donné à son maximum. Et aussi selon les degrés de mon envie, sinon cela devient vite...mortel. D'ailleurs cher partenaire, tu poses la question à point nommé puisque la gêne n'est pas vraiment une cause de mort, j'ai vérifié, et je m'y connais, mais faudrait que je te raconte mes diverses expériences et je crains que ce ne soit le lieu approprié. Ce serait plutôt une cause de belle syncope mais c'est tout ! Un peu d'eau froide, quelques gifles voire un appel aux urgences et c'est vite réglé, pas de quoi en faire tout un plat, on pourra continuer ! Crois moi, je voulais pas en arriver là, mais telle est ma qualité de narrateur et parfois des limites vient à me restreindre dans le choix des actions de qui ou plutôt de ce que je suis censé ''contrôler''. Laisser une liberté à ceux-ci est mon petit credo que je tends à respecter. Et aussi pour voir ce qu'ils peuvent m'offrir car vous vous doutez bien que moi aussi, je profite des spectacles qui me sont offerts. Que ce soit par les autres ou moi-même, un spectacle reste un spectacle et puisque nous en faisons parties, produisons nous en admirant la performance des autres, comme ce qui va suivre.

« Ehh ?...Vraiment ? »

    Sens-tu ce ton de personne que tu sembles fraîchement blesser traverser ses lèvres ? Non ? C'est normal, ce n'est pas le cas, il fait exprès d'utiliser ce ton très enfantin. Faut dire, personne ne peut lui refuser un quelconque autographe à ce Robert, et Camille ne sera pas le premier de la liste, dommage pour toi. De gré ou de force, le véritable nom du dictionnaire blond sera marqué sur une des feuilles de ce jeune garçon, mais surtout dans son esprit. Car oui je considère que ce prénom est apparenté à un dictionnaire, même s'il est de très bonne qualité. Ainsi, ce sera la seule remarque que je formulerai, manquerait plus que je vexe mon partenaire ! Déjà que son poulain n'est pas ménagé par le mien, je ne vais pas pousser l'affront aussi loin qu'en dis-tu cher Stalkeur ? Évidemment que tu es d'accord avec moi, et si tu ne l'es pas, alors tant pis, pas de blague pour ce post ! Je sais que tu commençais à en devenir friand, mais une addiction est encore plus savoureuse lorsque comblée après un moment de retenue. Car oui, pour les drogues, chacun peut agir, mais comment te dire que le Robert, il est un peu contre tout ce qui pourrait nuire à son corps et surtout sa carrière. Par chance, le plaisir ne fait pas partie de ce genre de choses, qu'il soit charnel ou juste superficiel comme par un bâillement innocent avant qu'il ne s'étire. Oh mais je crois que le terme ''innocent'' est en trop, puisque fort étrangement, un de ses bras, en redescendant, entour les épaules de Camille.

« Voyons... »

    Les souffrances seront peut-être abrégées pour ton poulain si tu avoues que tu ne l'as pas vu venir partenaire. Y mettre un terme équivaudrait à ce que l'amusement de mon gars se termine alors qu'il s'est déjà emparé de sa proie, d'un ton qui se veut un peu supérieurs, autant le dire. Mais ne crois pas qu'il en a fini avec le tien, après tout je sais que tu me caches des ressources insoupçonnées mon jeune acteur, et que lorsqu'il veut quelque chose, il fait tout pour l'avoir. Là ce qu'il veut, c'est voir jusqu'où ce petit Camille peut rougir et être embarrassé, ce qui explique aussi le petit rire qui s'en suit, mais ça, c'est naturel. Il est très mignon je suis sûr, mais la tête baissée, le paysage est un peu plus difficile à percevoir. Le brun ne peut-il pas faire un petit effort ? Non ? Autant précipiter les choses et titiller un peu plus sa prise, mais je crains qu'elle finisse par nous faire un beau malaise en plein milieu. Tu veux parier cher Stalkeur ? On laissera mon partenaire décider de la mise, mais je sens bien que le pauvre petit va s'évanouir à force. Comment je le sais ? Voyons, c'est un secret de professionnel que je m'apprête à révéler là, mais puisqu'il se manifeste, je n'ai aucune raison de le cacher plus longtemps. Comment cacher le visage de notre magnifique acteur alors qu'il se rapproche de l'oreille du poulain de mon partenaire pour lui susurrer d'une voix fort sensuelle ce que je m'apprête à reporter ?

« Tu sais bien que l'offre d'un aussi bel homme, ça ne se refuse pas~ »

Un sourire malicieux aux lèvres, voilà qu'il donnerait presque l'air d'être de ces kidnappeurs pervers s'il n'était pas aussi charmant ! Et comme un pervers, voici qu'il a la main baladeuse vers...le sac, des enfants nous regardent quand même ! Et...rassure moi cher partenaire, la pochette qu'il a prise...c'est pas, par le plus grand des hasards, celle qui contient les écrits mentionnés plus tôt ?

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Mer 15 Nov - 8:50
Enfin tranquille!
Comme pétrifié, notre jeune Camille, ne bouga pas lorsqu'il sentit le bras de Robert sur son épaule.
Il fut tout de même parcouru d'un sursaut, surpris du contact physique, il savait qu'il n'était pas au bout de ses peines... Ils sentaient ses joues lui bruler, sa couleur commençait presque à devenir inquiétante ! La présence de ce prédateur... l'intimidait au plus au point, en plus de le gêner. Il ne savait pas vraiment quoi faire et ... sentit cet homme ...  s'approchait de lui.... pour lui susurer des mots à l'oreille !?...
Et bah tient, il ne le ménageait pas, espéront qu'il sache s'occuper d'une personne dans les vapes...
Des frissons parcoururent le corps de Camille en entendant cette voix... Elle ne le laissait pas de marbre et amplifiait sa gêne...
Il ne savait pas quoi faire là... il était juste petrifié...
Tout de même, en sentant du mouvement près de lui, il tourna son regard vers son sac... R-Robert... était entrain... de... de prendre.... c-cette pochette ?!
Il... il ne voulait pas... qui lise ça … comme ça en plein milieu du parc... Tout tremblant, il déplaça l'une de ses mains pour bloquer celle du dictionnaire mais... au lieu de lui reprendre la pochette... il percuta la peau de porcelaine de l'inconnu...
Son corps fut parcouru de frissons et il se stoppa complètement dans tout mouvements. Il tenta de s'exprimer mais seulement quelques bégaiement incertain et incompréhensible s'échappèrent de ses lèvres...
Il... il voulait pas... qu'il touche à ça, il avait juste envie de se cacher dans un trou de souris.
Pourquoi il était venu ici déjà?
Il aurait pu tout simplement rentrer chez lui comme tout les jours...
Son regard était fuyant et sa tête toujours basse, malheureusement, notre chère Robert ne pourra pas profiter de la vue tout de suite... Par contre, ce serait bien dommage qu'il se mette à lire le contenu de la pochette à voix haute, non?~
D'une voix à limite de l'audible, il fit de son mieux pour lui demander:

-V-Vous p-pouvez.. me r-rendre ç-ça?... Si-Sil vous plaît...

Certes, les narrateurs s'amusent de ce RP, mais lui n'est certainement pas sorti d'affaires !
Comme quoi, le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Sam 18 Nov - 21:36
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    Stalkeur et partenaire, me revoilà, moi votre prédateur adoré. C'est en effet le surnom qui est donné à mon poulain, et peut-être que je suis prédateur sur les bords ? Après tout, ne dit-on pas que Dieu a fait l'homme à son image ? C'est un peu pareil pour un roleplayer avec son personnage, il le crée en le basant sur des traits de sa personnalité, même inconsciemment ! On peut dire pour le cas d'un prédéfini aussi, qu'on le choisit parce qu'on a des affinités avec lui, ou elle bien évidemment. Dans mon cas ce fut un homme, mais je sais qu'il y a une part féminine et même poète en moi, j'ai eu l'occasion de tester ! Bon après elle était pas nette mais au fond, personne ne l'est vraiment, et peut-être même que c'est le cas de ton poulain, je me pose effectivement la question, et qui sait si ses écrits ne vont pas nous en dire un peu plus si tu vois ce que je veux dire~ Non parce que là ça devient un peu dangereux, déjà que vaut mieux pour Camille que Robert ait visé ses cours, sauf qu'il a décidé que sa main se baladerait ailleurs. Pas encore sur ton poulain, non, chaque chose en son temps, mais dans son sac, j'ai l'impression que ça fait beaucoup dès le départ...en fait non, vu que c'est normal qu'il laisse une aussi forte impression, ton personnage l'aurait compris s'il savait qui était le mien après tout.
    On dit que bénis sont les ignorants mais dans son cas, ça va pas servir à Camille, parce que c'est pas en sursautant que mon blondinet va s'arrêter. Cet air désemparé, ce visage de plus en plus rouge, ce mélange de peur et de gêne, c'est exactement ce que notre cher Stalkeur demande, et mon poulain aussi. Et moi aussi, un peu, c'est si beau que de faire plaisir au plus grand nombre et de savoir que toi aussi tu t'amuses cher partenaire ! Mon but est rempli, il fait beau avec un peu de vent frais juste ce qu'il faut, tout es parfait dit donc ! Je pense même que ce serait l'heure de chanter ''libérée délivrée'' mais plutôt, je vais donner à notre cher Stalkeur ce qu'il attend désespérément depuis tant de mots tapés avec un art certain sur le clavier. Oui, je connais les attentes de mon public à force de le côtoyer, donc je sais que là, depuis quelques temps, il se désespère d'avoir ma signature, celle de la finesse la plus absolue. Je parle bien évidemment d'une blague de mon cru absolument magnifique. Attention, celle là, elle a maturé un petit moment, et si elle n'a pas trouvé son public par le passé, j'ose m'assurer que ce sera le cas désormais. Mais sais-tu pourquoi ceux en fauteuil roulant ne peuvent pas suivre des cours d'économie ? Parce que ça parle de marché !! Marché...marcher...oui je sais que niveau humour, je suis dans ce qui se fait de meilleur, mais revenons au présent justement, avec les actions de ce cher Robert Leblond, et pas Larousse, de toute façon, il a une âme, lui.

« Ah ? »

    T'es sérieux avec les onomatopées mec ? Pas que t'en fasses beaucoup mais...t'en fais trop à mon humble avis. Même mon partenaire et ce Stalkeur sont d'accord avec moi sur ce fait, j'en suis sûr, à croire que tu aimes exagérer tes réactions quand t'es pas sur les planches. Je pense que oui, faut dire, jouer des rôles c'est cool, mais se lâcher devant quelqu'un comme le brun, tu dois prendre ton pied, fais gaffe qu'on t'attaque pas pour harcèlement sexuel. Les réactions de Camille s'y prêtent avec les frissons qu'il a, et on ne peut qu'avoir de l'empathie pour ce petit. Ça doit être dur d'avoir un homme d'une telle prestance, si proche de soi, si audacieux et en si bon chemin pour que ce pauvre petit ne fasse rien de plus que s'enfoncer dans le malaise qu'il éprouve. C'est le but, de tester ses limites, s'il va continuer à se laisser faire ou pas...et il fait quelque chose en effet qu'est d'entrer en contact physique avec le splendide acteur. Un contacte qui ne laisse pas le poulain de mon partenaire indifférent, et qui agrandit le sourire du mien. Il a l'habitude de faire ce genre d'effets mais le plaisir semble être toujours le même. Enfin, rien qui ne va l'arrêter surtout. Et si la pochette n'était pas sa priorité, je suis prêt à parier qu'il aurait baladé ses mains ailleurs...enfin, il se contente actuellement de répondre d'une voix innocente au début...pas à la fin.

« Ce n'est pourtant que des cours non ?...Sauf si tu écris des choses...pas très nettes...~  »

    Hé ! Même moi j'ai le droit de douter tant que Robert n'a pas vu de quoi il en retournait. Et quand je parle de voir, ça veut généralement dire, lire à voix haute, sinon ce n'était pas drôle. Sauf si c'est des cours mais on dirait que ce n'est pas le cas et que ton poulain à quelque chose à cacher. De quoi attiser la curiosité de quelqu'un, du moins, si cela lui permet d'enfoncer le clou. Comment ça il est déjà bien planté ? C'est à lui qu'il faut le dire, et je crois qu'il ne vous entendra pas ! Pour lui, il ne va jamais assez loin, et pour cause cher partenaire, ta citation est presque exacte pour mon dictionnaire. Sauf que c'est surtout ''la gêne des uns fait l'amusement des autres'' en l'occurrence, le sien. Bon, faut aussi dire qu'il se soucie peu du consentement des autres, tant que c'est pour rigoler, sinon il est un peu sérieux. Les maladies transmissibles, les polichinelles dans le tiroir, autant de risques que sa jeune carrière aimerait éviter. Tu comprends cher Stalkeur, et toi aussi cher partenaire, que ce n'est pas bon pour ses affaires. Mais voilà que nous parlions d'enfoncer le clou de la gêne dans ce petit cœur fragile qu'est celui de Camille. C'est donc l'heure du coup de grâce avec une voix suave saupoudrée de provocation qu'il pose l'ultime question !

« N'est-ce pas...mademoiselle ? »

Mon visage, ma paume, je vous déclare unis par les liens du mariage et embrassez la mariée ! Bon sang Robert ! J'espère que tu l'as fait exprès juste pour le taquiner sinon tu es vraiment un imbécile !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Lun 20 Nov - 15:55
Enfin tranquille!
Mort de gêne, il plaça ses fines mains sur son visage rouge cramoisi.
La tête toujours basse, il priait intérieurement tout les dieux qu'il connaissait pour que le blond le laisse tranquille (même si il n'avait jamais été croyant) .
Non ! Ce n'était pas que des cours mon très cher M.Leblond ! Et c'était invivable pour lui que quelqu'un tombe sur ses écrit, qui plus est ceux là.
En même temps... il assumait pas vraiment... d'écrire des histoires à l'eau de rose au lieu de ses cours.
Merci de ne pas le juger.
Que quelqu'un lui apaise ses souffrances, je vous en supplie... ou pas.
Plus sérieusement, il est tout paniqué le petit Camille là.
A la fois gêné et apeuré, il est pratiquement incapable de faire le moindre mouvement, à part bien sûr les légers tremblement traversant son frêle corps de temps à autre.
Il était loin d'être une lumière mais avait tout de même saisit le sous-entendu.
Il prit la parole en rassemblant le peu de courage qu'il avait pour s'opposer à son prédateur.
Entre ses mains, toujours sur son visage, s'échappa un faible murmure.
D'une voix toute hésitante et tremblante, il lui dit ces quelques mots en bégayant :

-T-Touchez p-pas … à ç-ça... j-je v-vous en s-supplie....

Oui ! Il le supplier  ! Bien qu'il savait au fond de lui que ça ne servirais probablement à rien, et que ça aurait plutôt comme effet d'attiser la curiosité du blond.
A cause de toute ses émotions, il sentit même que les larmes n'allaient pas tarder à couler sur ses joues.
Il fit de son mieux pour les retenir mais... la dernière réplique du blond l'acheva.
Et bah ! Quel talent pour remuer le couteau dans la plaie, ce Robert ! C'est pas comme si son apparence androgyne le complexait hein !
Encore plus rouge (en supposant que c'était possible), il reprit d'une voix bien plus instable que la précédente :

-J-j- J-je s-suis … p-pas u—une … f-fi—fille....

Que tout le monde applaudisse Robert, qui vient de réussir à faire pleurer un garçon rencontrer 5 minutes auparavant ! Bravo, c'est un record battu !
Reniflant doucement, le jeune Camille garda ses mains sur son visage, cachant les quelques larmes s'étant formé dans ses yeux.
Paralysé, tout ce qu'il souhaitait et s'enfuir de cet endroit en récupérant ses affaires au passage. Encore une fois, acclamons Robert et son talent incroyable pour donner envie à sa proie de fuir!
Certes, le jeune acteur prenait tout ça pour un jeu, mais Camille n'en était pas moins encore plus blessé et gêné. N'étant pas habituer à tout cela, il paniquait encore plus rapidement qu'à son habitude. Déjà qu'il manquait de sang froid de base.
Lui, il était encore pur et innocent!
Mais bon.. peut être que le bond s'était réellement trompé aussi... ce qui était en faîtes encore pire...
Manquerait plus que Robert continu de l'embêter et il va vraiment finir par faire un malaise!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Mer 29 Nov - 13:48
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    Calme-toi Camille ! J'entends tes prières de là où je suis...enfin, en tant qu'entité omnisciente, c'est normal, mais bien que j'entende tes prières, de un, j'apprécierais que tu n'ailles pas voir d'autres de mes compères. Et de deux...je ne sais pas encore si je vais les réaliser, surtout si tu n'as jamais été croyant. Va falloir t'y mettre si je décide de faire quelque chose de tes supplications, et déjà, je me sens si flatté à l'idée de gagner un adepte en plus à mon culte. Manque plus qu'un temple à ma gloire en fait...et celle de mon EGOOOOO !! Tu croyais quand même pas que j'allais me taire à ce sujet ? Notre cher Stalkeur l'attend avec tant d'impatience, comme s'il pensait que ça l'aiderait à savoir qui je suis ! Mais au vu de notre relation privilégiée, tout le monde ici sauf les poulains, savent qui est l'autre, ou du moins un peu, ce qui permet ces transitions fluides entre le voyeurisme de l'auteur et l'exhibitionnisme du personnage. Et pourtant, et pourtant, nous, en l'occurrence ici, toi cher partenaire, et moi-même, sommes actuellement des créatures exhibitionnistes pour nourrir le voyeurisme de ce cher Stalkeur ! Voyeurisme et exhibitionnisme, ce sont des thèmes qui s'appliquent à tous et même ici ! Robert est le voyeurisme que de vouloir fouiner dans le sac de Camille, et l'exhibitionnisme en se montrant sous un tel jour, où tout regard lancé en sa direction le reconnaîtrait immédiatement. Pareil pour Camille, voyeurisme dans ses interactions avec Robert, et exhibitionnisme dans ses réactions, n'est-ce pas magnifique que de telles notions si abstraites puissent-être si facilement mises en pratique ? Allons allons, je peux bien vous faire ce cadeau à vous qui me suivez, Stalkeur et partenaire~
    Ce petit cours sur voyeurisme et exhibitionnisme passé, revenons à nos tremblements et supplications, puisque cela semble être le but de cette réponse. Pile au moment où j'en apprends plus sur les écrits de Camille et bien qu'on me demande de ne pas juger, je ne peux m'empêcher d'éprouver cette sorte de déception à savoir qu'il s'agit de ce genre littéraire. Pas que je ne sois pas friand d'amour, c'est le contraire -enfin dans un sens un peu plus...profond nous dirons- mais c'est loin d'être aussi croustillant que ce à quoi on s'attendrait. Enfin, j'ai toujours appris qu'il fallait rester méfiant, après tout, ne dit-on pas que les histoires à l'eau de rose sont un prélude au roman...érotique pour rester correct bien que j'aie envie de dire autre chose ? Oh, vous n'êtes pas obligés de savoir, vraiment~ faites juste comme si de rien n'était, enfin surtout toi partenaire, puisque notre Cher Stalkeur n'a aucune influence en cette scène. Je me demande d'ailleurs ce qu'il ferait à notre place, par chance il n'y est pas, car c'est un divertissement privé que nous partageons dans une grande intimité et même...proximité, lorsqu'on jette un œil à nos poulains. À un sac près quand même...enfin, enfin, revenons à l'essentiel. Et quand je dis ''l'essentiel'' je parle notamment de Robert qui vient tout juste d'agripper la pochette promise sans aucune honte, ni égard pour ce pauvre Camille.

« Trop tard~ »

    Supplier est une chose, mais le faire au bon moment, c'est plus pratique vois-tu ? Et puis qu'est-ce qui m'empêcherait de remuer encore plus le couteau dans la plaie cher partenaire ? Pour le moment, ce sera une marque d'affection à l'encontre de notre cher Stalkeur, et il me semble qu'on avait parlé de la différence entre Leblond et Larousse, parce que mon blond a une âme contrairement aux roux. Sauf que voilà ! Pourquoi ne faut-il pas contrarier les roux ? Il faut se méfier de l'attaque des grands rouquins blancs ! Hélas il n'y a personne de roux dans l'assemblée, et ce n'est pas grave, si tu l'es partenaire, ou toi Stalkeur, ça ne me pose aucun problème, je respecterai cette différence. Je ne juge pas, même si je tiens à dire ce le rouge sur le visage de Camille fait pas super naturel. On dirait plutôt une cocotte-minute prête à exploser dans les prochaines secondes. Voyons donc la suite avec Robert plaçant la pochette sur ses genoux, ne s'en souciant pas puisqu'il à plus important comme Camille qui est effectivement à terre suite à cette magnifique réplique qui fait que j'ai du mal à comprendre le Robert qui m'est proposé. Déjà, je sais qu'il n'aurait aucun problème à porter une jupe mon acteur, parce qu'il peut faire femme fatale et il aime bien s'amuser avec, mais il oublie que pour d'autres, c'est tout un complexe que d'être viré de la planète ''viril'' ! Et bientôt, c'est la planète ''pur'' qu'il va quitter si l'autre blondinet continuait à s'amuser comme ça, et si Camille succombe finalement.

« Je sais, mon mignon~ »

    Robert...je crois que tout le monde ici a compris que tu n'apprenais pas les leçons du passé ! Et puis comme si ça suffisait pas, voilà qu'il s'amuse, après avoir utilisé sa voix la plus sensuelle, à mordiller l'oreille de Camille. Bah dis donc il perd pas le nord lui ! Et le voilà qu'il nous sort un stylo de sa poche avant de poser une main ferme sur la pochette nouvellement prise...car oui, un acteur, ça prend des précautions de ce genre une fois dehors. C'est que la vie n'est pas simple pour tout le monde, et on le sait, c'est pour ça qu'il ne faut pas toujours compter sur la pureté et l'innocence d'une personne, car c'est si facile de la lui dérober~ Ne t'en fais pas cher partenaire, je prends mon temps pour ça, le temps de se faire à l'idée que ces concepts vont se briser est assez difficile je te le concède. Or, dans un monde où règne nos bien-aimés voyeurisme et exhibitionnisme, cela est dur de protéger un tel bien, autant le réaliser. Robert resserra aussi sa prise sur l'épaule de Camille, qu'il n'oublie pas que là, la fuite, c'est un peu grillé, et sous ses yeux, comme un prédateur aimant torturer sa proie, il ouvrit la pochette, pour en dévoiler son subtil contenu qu'il lut...en diagonale ?! Pas que tu me désespères mec, mais quand même une opportunité en or, c'est pour enfoncer le clou, pas lire à la va-vite en quête d'espace pour ton autographe bon sang !

« Ehh ?! »

    Encore raté pour les onomatopées...et qu'est-ce que tu fous à prendre un air de chien battu avec des larmes -de crocodile- aux yeux Robert ?! Et puis cette voix de pleurnichard ''adorable''...je ne sais vraiment pas ce que tu penses !

« Il...il y a trop de trucs pour que je puisse faire quoi que ce soit !! »

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Dim 10 Déc - 22:41
Enfin tranquille!
Son regard était toujours humide du à ses quelques larmes, mais il gardait ses mains sur son visage d'une belle couleur rouge.
Puis, sentant l'acteur titiller son oreille, un faible gémissement s'échappa de ses lèvres.
Étonné et apeuré par ce geste, ainsi que surpris, il vint poser une main sur sa bouche pour stopper ce bruit. Il était loin d'être habitué à ça! Personne... ne lui avait fait ça auparavant... C'était...vraiment bizarre...
Toujours d'un rouge inquiétant, Il trembla en sentant son prédateur le serrer un peu plus fort contre lui. Ce dernier devrait d'ailleurs commençait à s’inquiéter de l'état de sa cible, vu la couleur qu'il avait.
Son regard était tourné à l'opposé de l’acteur, il était bien trop gêné pour le regarder, il voulait juste s'échapper de là, il tenait à son innocence quand même !
Enfin... innocence... pas tant que ça, vu qu’effectivement... certaines choses... suspectes... était glissé dans ces écrit.... rien de bien méchant, mais ce n'était tout de même pas aussi « pur » qu'on pourrait le croire au premier abord.

Extrêmement gêné par cette homme, n'ayant aucune honte à lire ses précieux écrits le jeune garçon tourna la tête dans la direction inverse.
Quand bien même, Camille ne tenta pas vraiment de récupérer ses écrits, il voulait juste s'enfuir à vrai dire.
Ainsi, il ne bougea pas en entendant Robert lire brièvement ses précieuses feuilles même si il était mort de gêne, contrairement à l'autre homme qui n'en avait aucune.
De la même façon, il ne fit pas vraiment attention au commentaires de l'acteur, apparemment étonné du manque de place. Sa petite comédie ne marcha pas avec lui, il était toujours autant effrayé.
Rassemblant son courage, la jeune proie prit la parole d'une voix faible et tremblante :

« Lâ-Lâchez m-moi....»

En prononçant ses mots, il se mit un peu à bouger, pour desserrer l'étreinte de l'autre garçon, complètement paniqué, même si il savait que le blond était surement bien plus fort que lui physiquement. Quelques larmes coulait toujours sur ses joues rouge, il ne tentait même plus de les cacher.
Après tout, malgré les attribut de l'acteur, il tenait à rester sur la planète "pur"!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Jeu 21 Déc - 21:34
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

     La gêne, la gêne, tout est relatif. Il lui arrive parfois d'en avoir...je crois. Je n'en ai aucune idée cher partenaire, cher Stalkeur que ça fait longtemps depuis la dernière fois. Vu l'ambiance glaciale qui règle en ces lieux -c'est l'hiver donc c'est logique- et la période -les joies de Noël- j'amorce déjà mon propos avec une blague savamment mijotée. Qu'est-ce qui est plus chaud qu'un Juif dans un porno ? Son ancêtre dans le four ! Dis donc, on dirait que je ne me suis pas rouillé malgré le temps, tu m'en diras des nouvelles cher Stalkeur. Ah oui, c'est vrai que tu ne peux pas me parler, quel dommage, quel dommage. Sincèrement, j'aimerais t'entendre dire comme mon humour est fin et combien tu l'apprécies. Et moi je répondrais en te remerciant, faussement gêné, avant de préciser que ce n'est en fin de compte que la pure vérité. Mais tu n'es pas disponible de cette façon, alors je vais devoir te délaisser au profit de mon partenaire qui pourra me donner des retours au moins ! Et déjà...oh Robert tu calmes ton sourire carnassier suite à la réaction du brun que tu sembles prêt à tuer de malaise ! J'ai pourtant dit qu'il y avait des causes de mort plus classes, comme se prendre un projecteur sur le crâne pendant son sommeil. Alors j'ai jamais essayé, mais la personne qu'on a foutu dessous a dû bien le sentir passer. Encore heureux qu'il dormait le pauvre gars...mais quel égarement, il faut que j'arrête d'aller dans ces mondes alternatifs dis donc !
     Revenons donc au monde magique de la vapeur, c'est à dire ce monde là. Je sais, personne ne l'a vu venir, et surtout pas toi cher partenaire. Du coup je vais un peu me consacrer à toi, après tout ce temps, ce n'est que normalité. Allons, allons, ne rougis pas ainsi, ton poulain l'est déjà assez comme ça. On peut dire que oui, ce garçon est rouge pour plusieurs. Pour deux c'est sûr, pour trois ça me semble un peu beaucoup quand même. Je sais, je vais te laisser me répondre bien qu'il ne s'agisse pas un problème existentiel, moi, ça me titille tout ça. Et je vois que le brun a décidé de se rebiffer, au moins pour allonger l'espérance de vie de son innocence même s'il faut bien qu'il la perde un jour. Surtout si pas tout est innocent, mais visiblement, Robert n'en a aucune idée. Après tout, les écrits c'est beau, mais c'est plus sympa si on expérimente réellement la chose. Et puis vu les attributs, comme tu dis si bien, j'ose espérer que ce n'est pas trop difficile de résister. J'ai ma petite idée sur le sujet, je te laisse encore une fois me la confirmer ou me l'infirmer. Tant de générosité de ma part, on sent que c'est la période de fêtes. Là n'est pas la question en effet, merci de me reprendre pour que je constate le blondinet se laisser bien gentiment faire sans pour autant en démordre, gardant l'avantage presque...dominateur. Et le sourire carnassier redevient le sourire séducteur en un claquement de doigt pour continuer sur sa lancée !

« Tu sais que beaucoup paieraient pour être à ta plac... »

    Tiens ? Mais pourquoi cette interruption mon blondinet ? Et pourquoi te mets-tu soudainement à pâlir comme si tu étais dans un film d'horreur avec le méchant prêt à te buter ? Ne me dis pas que c'est cas. Ne me dis surtout pas que depuis ton départ, ta ''tutrice'', celle que tu renommes parfois ''tortionnaire'', s'est mise à te chercher. Et dis moi encore moins qu'elle est dans les environs sur le point de te trouver. Comment ça c'est moi qui le dis ? Mais non, ce ne sont que des suppositions, et la joie de l'ironie se trouve pile ici, que de faire croire en des suppositions alors qu'il s'agit de la stricte vérité. Malgré tout Robert, tu pourrais faire un effort, juste trois fois rien pour reprendre les couleurs que tu viens de perdre en quelques secondes suite à ce « Luukas !!!! » qui commence à résonner pas loin. Toi-même tu sais que tu es en délicate posture, comme si en entrant dans une pièce en pleine nuit, tu te trouvais face à un mec pointant un flingue -à peinture mais tu ne le sais pas- direction ta tête. Je rassure, l'intention de tirer n'y était pas, et puis ça aurait trop plu à l'autre de faire un énième strip-tease sauf que je m'égare et revenons à nos adolescents. On en était à la pâleur quasi morbide de Robert, venant d'entendre la voix d'une personne qu'il désirait sincèrement éviter, et qu'il n'avait pas l'intention de retrouver trop rapidement. Dire qu'il était bien, avec sa conquête, voilà qu'il va falloir changer de plan !

« Iiik...On se casse ! »

      Bah ça c'est fait, et je vais passer l'onomatopée qui fait très...peu viril voire me rappelle une personne d'un autre univers à la vue d'un ours. Ah ce roulé boulé dans les escaliers, il aurait été bon de le reproduire s'il y avait des escaliers sur lesquels faire un roulé boulé. À défaut, on va se contenter d'un blondinet qui fourre la pochette là où il la trouvé avant de prendre le sac en même temps que le poignet de Camille. Quel rustre ! Et le voilà qu'il se lève, prenant tout ça avec lui pour une course poursuite savamment exécutée dans son commencement. Cette rapidité, cette fluidité de mouvement, cette grâce dans le mouvement des jambes...vu que c'est un acteur, ça a du mal à être ridicule, sauf qu'au moins, il est prêt pour un prochain film d'action ou d'horreur éventuel. Si ce n'est pas beau ça, faire d'une pierre deux coup, il devrait être content...alors pourquoi la peur est marquée en rouge sur son visage ? Comme le fait que c'est évident qu'il ne joue pas ses émotions, et ça vaut mieux pour lui vu la menace déconcertante qu'il affronte au quotidien. Si déconcertante d'ailleurs que ce gros débile ne voit pas qu'il emmène tout le monde derrière un buisson dans lequel il s'écrase avant de passer au travers. Et comme sinon, ce ne serait pas drôle, Camille risque fort de suivre sa route et à partir de là...je te laisse la main cher partenaire, pour faire plaisir à notre cher Stalkeur !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Jeu 28 Déc - 15:16
Enfin tranquille!

Noa ne se calma pas, voyant la réaction du blond, qui ne semblait pas prêt de le laissez partir. Son sourire fut séducteur, ce qui paraissait plutôt menaçant au yeux du jeune garçon. Son visage était toujours d'une douce couleur rouge et... on va dire... qu'il était environ rouge pour deux personnes et demi. Ou deux personnes trois quart. Ça paraissait être une bonne estimation. En même temps, il faisait pas non plus exprès d'être aussi expressif.

Le jeune garçon, encore plus qu'auparavant,  était vraiment terrifié par le jeune acteur. Tremblant, il écouta le dictionnaire reprendre la parole, toujours aussi confiant et enjôleur, mais... il se stoppa en plein milieu de sa phrase. Tiens d'ailleurs... que sous entendait il par cette phrase?... Que des gens payait... pour être avec lui?...Noa, malgré son cerveau bien trop imaginatif, ne fit pas attention a sa phrase très longtemps, surpris par cette réaction, il ne réagit que quelques secondes plus tard, et fixa son prédateur en stoppant ces mouvement. C'était la première fois depuis qu'il l'avait rencontré, qu'il voyait Robert affichait honnêtement une expression ainsi. Il avait fini par croire qu'il passait toujours son temps a jouer la comédie! Mais non, là, cette pâleur était très certainement naturelle, même le  meilleur des acteurs ne pouvait se mettre dans un telle état en seulement quelques secondes. Noa se mit donc a le trouver plus humain... et calma un peu la peur qu'il éprouvait à son égard, par contre, c'est pas pour autant qu'il allait s'ouvrir à lui... dans tous les sens du termes... D'ailleurs... il formait un bon duo... tandis que l'un était pâle comme un mort, l'autre était rouge comme si il était pris de fièvre !

Enfin... cessons de divaguer, le plus important était la réaction de l'acteur, qui avait fait imposer à l’esprit du garçon une simple question : Qu'est ce qui pouvait le troubler comme ça?... Et ça, Noa n'en avait aucune idée.
Une voix s'éleva dans le parc... Camille... se tourna donc vers la source du bruit, l'autre garçon semblait connaître cette femme.... Il s’appelait donc Luukas?... C'était toujours mieux que Robert au moins... Enfin, le plus important était qu'il semblait la connaître, mais n'avait pas l'air de la porter dans son cœur.

Et sans que Camille n'est le temps de vraiment réagir, le dénommé Luukas le prit, lui et son sac, et commença à partir pour fuir la femme.
Tandis que le premier était d'une grâce étonnante... le second peinait à le suivre... il était bien loin d'être sportif... en plus... il ne comprenait même pas pourquoi l'acteur s'était mis à courir ainsi... mais bon... il était obligé de rester avec lui... il tenant son sac en otage quand même !
Tout de même... le blond aurait été à peine un peu plus long si il aurait traîner l'autre garçon au sol...
Pendant la.. euh... « course poursuite » … ? ...le jeune garçon s'attarda quelques secondes sur le visage de l'autre qui... paraissait étonnement terrifié... Vraiment... il été bizarre ! Comment c'était possible de passer si rapidement d’enjôleur a apeuré ?... Était-ce vraiment humainement possible ?...
Apparemment oui...
Notre jeune auteur avait décidément bien du mal à suivre le rythme mais.... « heureusement »... le course poursuite s'arrêta assez rapidement...

Il... il avait... percuté un buisson ?... c'était limite comique là...
Surpris par cette chute, un petit cri traversa les lèvres du garçon, qui ne s'attendait vraiment pas à ça, en même temps il ne regardait pas trop ou il mettait les pied, bien trop concentré à ce poser des questions existentiel sur celui qui n'avait fait que de le gêné depuis leurs rencontre.
D'ailleurs... le sol sur lequel il était tombé était bizarre... il regarda donc le « sol » qui.... qui était en faite... plutôt l'autre garçon...

Il était malencontreusement tombé sur l’acteur... et d'une façon bien bizarre en plus... étant donné qu'il était à moitié couché sur lui, sa tête contre son torse. Oui ! C'était possible de tomber comme ça !
Redevenant d'une couleur inquiétante, il restait immobile, mort de gêne, et fut seulement capable de murmurer quelques des mots incompréhensible... on pouvait tout de même comprendre qu'il essayait de s'excuser de lui être tomber dessus, alors qu'en réalité, c'était bien plus de la faute de l'autre garçon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Mar 2 Jan - 17:20
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

     Deux personnes trois quart, rien que ça ? Eh bien va falloir passer la seconde, parce que ça ne se réchauffe pas vraiment tout ça. Et tu me dis qu'il est très expressif cher partenaire ? Je serai presque déçu de la performance de mon dictionnaire si ce n'était pas pour toi. Mais puisque c'est en forgeant qu'on devient forgeron, autant continuer à pratiquer. Enfin, le moment n'a pas l'air super approprié si je puis dire vu que c'est ce qu'on pourrait nommer ''un cas de force EXTRÊMEMENT majeur'' et pour cause, l'acteur savait très bien ce qui l'attendait s'il se faisait pincer. En même temps, c'était de sa faute d'avoir voulu échapper à ses obligations juste pour ne pas se la farcir. La pression et tout le bordel, avec le rappel incessant qu'il devrait préserver sa réputation et sa célébrité plutôt que de jouer aux enfants terribles et autres types de prédateurs. Admettons que sur ce coup, la dame n'a pas vraiment tort. C'est quand même assez chronophage que ce genre d'activités. Ça détend, ça amuse, mais c'est pas super...utile. Quand bien même ça peut être un métier, car rien n'est sot en la matière, ce n'est pas la pratique principale de mon poulain si j'en crois mes fiches. Sauf qu'agir en séducteur devant une caméra inexpressive n'a rien de réjouissant, il aime bien voir l'effet qu'il procure en direct, c'est comme ça. Bah non je ne vais pas me poser des questions en ce domaine, sinon la surprise disparaîtrait, ce qui serait dommageable...pour notre Stalkeur surtout !
     Et c'est là que tu interviens mon cher partenaire, pour redonner du piment, de la surprise, et autres types d'événements inattendus qui rendent notre histoire plus...oui, comique me semble être un terme relativement approprié à la situation, quand on regarde la direction qui fût prise. Celle d'un buisson en effet, juste pour pouvoir éviter cette personne. Le buisson classique est petit, imposant, et bourré de branchages qui fait que généralement, tomber dedans n'est pas super confortable, mais l'erreur est humaine. Et Robe...Luukas est humain aux dernières nouvelles. Si ce n'est pas beau ça. Content que Camille l'apprenne en tout cas, si seulement tu n'avais as refroidi mon espoir cher partenaire. Heureusement que je suis un homme patient qui attend juste son moment pour ce genre de choses. Et pour le blond aussi, parce que la tâche sera pas facile, mais au moins, la tentative de meurtre par gêne semble avortée...pour le moment. L'humain qui depuis le début, n'a pas joué la comédie, mais c'est plutôt amusé à mettre plus faible que lui dans tout ces états. Légal mais pas moral peut-être, le fait est que ce n'est plus l'heure de se complaire à ces actions, puisque la priorité était de se sauver. Faut avouer que ton poulain n'aide pas vraiment cher partenaire, mais je crois que le blondinet n'en fait pas cas du moment qu'il est loin de son ADORÉE tutrice légale. Le suspense est dans la réussite de cette entreprise qui c'est juste soldé actuellement par une chute pas des plus gracieuses dans un buisson comme si on était dans une œuvre à l'eau de rose un peu bateau.

« Ahh ! »

      On dirait que c'était un serment de te faire faire une onomatopée par post, ça commence à être limite là. Mais puisque le quatrième mur n'a jamais existé, laissez-moi avoir un ralenti. Avec un gros plan sur le visage, pour voir cette splendide transition émotionnelle. D'abord la surprise bien sûr de tomber, suivi d'un très rapide coup d'angoisse se transformant en résignation, qui elle-même glisse au blasé "Bon,bah ça va piquer" pour s'achever sur une mine entre boudeuse et frustrée disant "Je déteste cette journée". Merci, on peut remettre en vitesse normale. Attention, ça va aller très vite. Robert Luukas se penche instinctivement sur le coté pour que son regard croise celui de Camille, dans un état similaire. Sachant ce qu'il va arriver, il se laisse faire tranquillement non sans tendre son bras pour amortir la chute du brun à défaut de pouvoir s'occuper de la sienne, tant d'altruisme de sa part, c'est beau ! Bah subir la gravité n'est pas un sort enviable pour personne, alors si des deux, l'un peut éviter, se serait sympa. Et comme le Camille a déjà eu le malheur...ou la chance d'être entraîné dans tout ça, autant que mon poulain se dévoue ce Rob...et ça y est, je me suis habitué à l'appeler Robert, je ne vais plus l'appeler Luukas avant un moment à ce rythme. Mais c'est fou comme ça va super vite de prendre ce genre d'habitudes, j'en avais oublié que c'était un prénom donné en attendant de connaître le vrai, peut-être parce qu'il était de trop bonne qualité justement cher partenaire, faut que je reprenne le train en marche moi !

« Chuuut. »

      Merci R...Luukas de rappeler à Camille que ce n'est pas vraiment le moment de bredouiller quelque chose même si ton visage tendu comme une corde de guitare aurait du être assez significatif. Après c'est vrai que le buisson n'a rien de moelleux, mais au moins, ton auteur, partenaire, a droit au moelleux oreiller qu'est le torse musclé et bombé de mon acteur. Bon, pas super musclé ni super bombé parce qu'il ne fait pas des arts martiaux, ce n'est pas sa spécialité, mais quand même...appréciable quand on sait en profiter. Ainsi, tandis que dans une volonté de se faire plus petit encore, Robert Luukas sert nerveusement Camille contre lui, un peu comme si c'était une peluche. Et tant pis pour la gêne occasionnée, là, il y a un peu urgence car il ne fait pas ça pour s'amuser, et ça se voit. Je viens donc de me rappeler que notre cher Stalkeur n'a pas eu son content ! Heureusement que mon oreillette me sert à quelque chose des fois, alors voyons ce que j'ai dans ma manche. Cher Stalkeur, dis-moi mon ami, qu'est-ce qu'un roux sur un bicycle ? Un trois-roues ! Si tu as deviné, c'est que tu es fortiche, félicitations. Mais je ne doutais point de tes capacités, après tout, si tu as réussi à nous suivre depuis le début, c'est que tu as su prendre le fil qui liait chaque phrase entre elles. Et donc que tu es fortiche à trouver la réponse, de là à savoir si mon poulain et celui de mon partenaire seront assez forts pour se cacher, là est une toute autre histoire...

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Sam 13 Jan - 22:22
Enfin tranquille!

Bravo ! Camille à officiellement atteint le fabuleux score d'une personne rougissant pour trois! Applaudissons!
En même temps, il avait pas vraiment prévu...  de se retrouver contre le torse de celui qui lui faisait presque des avances un peu plus tôt. Il appréciait quand même son sacrifice, le jeune homme qui lui paraissait assez angoissant, lui avait pourtant amortie sa chute. Il était donc au moins redevable pour ça. Même si le chute était un peu de la faute du blond.
Pour le coup, le jeune auteur avait eu du mal à comprendre ce qui se passait, alors il s'était simplement tut comme l'autre garçon lui avait demandé.
En même temps, il aurait sûrement pas été capable de faire une phrases correcte, enfin...
Mais bon. Il était quand même pas bien. Déjà qu'il se sentait mal pour juste des sous entendu alors pour un câlin... il était au bord du malaise là.
Il était perdu.
Il était gêné.
En résumé, tout allait parfaitement bien.
Enfin, à noter que la gêné est quand même un sentiments qu'il connaît très souvent, mais qu'importe,
Plus il y pensait, plus il se sentait mal. Il n'était pas habitué à être ainsi contre quelqu'un, qui plus est un inconnu. En plus, le blond ne se gênait pas pour le serrer tout contre lui, à croire qu'il était devenu une peluche entre temps.
Son corps frémissait, sentant tout contre lui ce garçon, ne bougeant pas lors de son étreinte qu'il n'avait pas prévu, ni vraiment voulu.
On pourrait presque voir son âme s'échapper de son corps.
Il se sentait presque perdre conscience, tant ses pensées était brouillonne.
Comment il s'était retrouvé la ? ...Et qu'est ce qu'il faisait contre une inconnu déjà ? …. C'était pas une célébrité d'ailleurs ?...
Pour le coup, il n'essaya même pas de se libérer de lui. L'autre garçon n'avait pas l'air d'aller bien, de tout façon le jeune auteur ne pourrait pas faire grand choses, l'autre était très certainement bien plus fort que lui. Et puis si il devait se faire discret, autant se laisser faire.
Son cerveau parti tellement dans tout les sens, qu'il commença même à se dire que c'était presque rassurant de se retrouver contre ce garçon, et qu'il était même très loin de ne pas être à son goût physiquement.
Mais mettons ça sur le compte de la gêne, il n'allait pas succomber à l'autre garçon ainsi et aussi facilement. Surtout que ce n'était pas vraiment le moment.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2017
Sam 3 Fév - 13:16
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

         J'ose espérer que tu entends ces bruits cher partenaire, la question n'est pas destination de notre ami Stalkeur, je sais que sa réponse sera positive. Mais reprenons, dis-moi cher partenaire, entends-tu ces bruits puissant que font mes mains se frappant l'une contre l'autre ? Oui ? Car en effet, j'applaudis, j'applaudis la performance exécutée, comme quoi en forçant un peu, l'acteur peut faire de belles prouesses, et rougir pour trois en est une. Les rageux diront que ce n'était pas une tâche difficile, mais ce n'est pas pour rien qu'ils ont ce nom, alors que les vrais comprendront ce qu'il en est et sauront féliciter l'auteur de tout cela. L'auteur, voyons je ne parle pas du tien cher partenaire, bien que je pense quand même qu'il aurait droit à des félicitations s'il exposait son travail, ce n'est que mon avis, je ne suis pas là pour juger. Ce genre de basses besognes, je les laisse aux physiciens spinozistes, cela va de soi, quand bien même on s'adonnerait à ce genre de pratiques en catimini, du moment que cela ne nous concerne pas, ne nous y penchons pas pour le moment, des espaces sont réservés à la discussion de ce genre de choses autour d'un thé il me semble. Le thé se prenant dans un salon et non dans un buisson, il me semble peu judicieux de t'y inviter cher partenaire, mais peut-être qu'entre nos poulains, ça se fera, qui sait de quoi le monde peut bien être fait. Encore une fois, les physiciens rappelleront tous les éléments chimiques, mais ce qui est science, j'en ai bavé pendant assez longtemps pour ne plus vouloir en parler avant longtemps.
            D'ailleurs, savais-tu que l'art était une science ? Je m'égare, car quand bien même je ne parle pas d'illustration, il faut savoir que de mon coté aussi je planche, sur du papier à me retrouvé relégué à un rang que j'ADORE...comment ça ? De l'ironie ? Non je ne vois pas de quoi tu parles, puisque faut bien en passer par là pour mon parcours et que c'est assez...gourmand question temps libre. Ça et quelques soirées mais bon, il faut savoir profiter de sa jeunesse et en ce point là, il me semble que Rob...Luukas est un petit peu meilleur en la matière que Camille. Mais juste un peu, je dis ça, je ne dis rien, tu me connais cher partenaire ! Ou du moins, depuis tout ce temps, quelque chose s'est forgé entre nous, dotés d'une maîtrise imparfaite des masques, le propre de l'excellence en la matière. Eh oui, un bon menteur est celui qui se fait passer pour un mauvais menteur, bien que je ne puisse en être à ce stade, c'est l'affaire de l'autre blondinet ça, j'estime me défendre en la matière. De même, j'ose croire que Camille a des lacunes en cela, ce qui me pousse à me demander si tu en es à son niveau toi aussi cher partenaire. Libre à toi de me répondre ou non, mais le RP est une si belle occasion d'apprendre à se connaître par le biais de l'écriture, il faut quand même avouer que tu en sais beaucoup sur mon compte, et que j'aimerais bien que ce soit réciproque, car je t'aime bien, pas comme une gonzesse -ou un mec- coincée qui n'arrête pas de me harceler pour que je lui file mon adresse postale.

« Tiens ? »

          Sérieusement c'est à croire que la personne en question en pince pour vous, hélas pour elle, je la trouve chiante au possible, gentille parfois, mais chiante. Enfin, heureusement que ce n'est le cas de personne dans l'assistance ici. D'ailleurs, je crois qu'au parc, plus personne ne s'y trouve, dans ladite assistance. Ce doit être pour ça que l'autre gars titré ''mon poulain'' a fait cet étrange bruit, parce qu'il a entendu quelque chose de particulier. Je parle bien évidemment du silence, il n'y avait plus aucun bruit dans les environs. Quelques conversations certes, mais pas de menaces virevoltant à l'horizon. Les oreilles peuvent se détendre, quelle bonne nouvelle, qui n'endort la méfiance de personne pourtant.  Imaginons donc qu'elle a trouvé les deux garçons semblables à un couple, et qu'elle se tient pas loin, silencieuse et prête à attaquer dès l'instant où l'un d'eux sort sa tête, c'est un coup à leur foutre la chair de poule. C'est pour ça que malgré le silence, Luukas reste aussi tendu, et mon partenaire tout comme toi, cher Stalkeur, vous noterez que j'ai réussi à prononcer son nom sans me tromper avec le prénom d'emprunt, une petite fierté que je porte donc. Il faut donc que le brun s'arme de courage pour supporter la position encore un moment, mais si ça peut le rassurer, se prendre les branchages dans le dos et en dessous, on a connu plus agréable. Heureusement que ça ne devrait pas durer vu que bébé semble vouloir se séparer de sa peluche...mais tu vas quand même pas l'envoyer en éclaireur espèce d'ingrat ?
          On ne dirait pas vu qu'il semble surtout voir lui-même, ce qui est un peu plus logique vu que c'est probablement le seul des deux à savoir à quoi ressemble la personne qu'il cherche à éviter mais à part ça, je vais arrêter de lui casser du sucre sur le dos, vu que je n'ai plus beaucoup de sucre à casser justement. Faudra que j'en rachète d'ailleurs, pas par crainte d'une crise d'hypoglycémie, cette période de ma vie étant passée, mais parce que sans matériel, c'est bien plus difficile de s'amuser. Que je finisse d'abord ce que j'ai à faire, heureusement quand même que le mois commence, je ne cherche même plus à en arrondir les fins vu comme je suis doué donc un peu plus un peu moins, c'est pas trop ça qui va m'affoler. Il faut bien que je parle de quelque chose, pendant que monsieur l'acteur tente de s'extirper du buisson pour jeter un œil au dehors, avec précaution en redécouvrant ce que c'est que le monde extérieur. Nombreuses sont les personnes qui peuvent être surprises à la vue du monde extérieur selon les contextes, mais la lumière est sûrement l'élément le plus dérangeant lorsqu'on a connu les ténèbres pendant un moment. Qui sait si je m'y connais en la matière, on va dire que les soirées aident pour ça et puis...hein ? Je viens de réaliser qu'aucun élément de comique tenant en quelque phrase n'a été tapé jusqu'à maintenant, mais comme on est un peu sur la fin du parcours, elle passera son tour le temps du verdict de Robert...Luukas pardon, et la réaction de petit Camille.

« Ouf...Enfin tranquille ! »

         Admirez la citation du titre de ce RP dans cette réplique, ainsi que l'onomatopée tardive, mais bien là, je sais, c'est du génie !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 17
Lun 26 Fév - 15:30
Enfin tranquille!
Durant ce laps de temps où il servit de peluche, la respiration du brun était presque coupé. Il sentait presque sa tête tournait la... Et il n'avait pas donné son accord pour servir de doudou ! ..Quand bien même c'était bien loin d'être désagréable... Enfin, la n'était pas la question !
Mais... finalement... après de looooongues secondes.... le blond lâcha enfin son -adorable- prise.
Bien heureusement, sinon le brun aurait presque perdu conscience...
S'éloignant un peu de l'acteur, le plus petit repris doucement sa respiration bouleversé par l'étreinte.
Observant l'autre garçon fuir le nid de branches et des feuilles aussi appelé buisson, le jeune garçon se mit lui aussi à s'en extirper. Enfin libre... Il allait enfin pouvoir partir d'ici ! Sortir de cette espace étroit l'avait rassuré, et avait ainsi presque réussi à lui redonner une couleur normale.
Il en vint même un murmuré d'une voix plus claire que précédemment, ces quelques mots qui lui échappèrent :

-Ouf... Enfin sortit de la...

Mais ? Serait-ce une coïncidence ? A croire que le jeune auteur avait aussi adopté la mode des onomatopée ! Et … il était synchronisé avec le blondinet en plus ! Et ça, il ne s'en était rendu compte que quelques secondes plus tard, pour rendre le tout plus drôle !
Son regard noisette s'était donc tourné vers l'autre garçon, un peu amusé.
Ses joues reprirent une teinte rougeâtre, mais il ne fit pas attention.
Un éclat de rire franchit ses lèvres alors qu'un léger sourire apparu sur son visage.
A croire qu'il avait épuisé tout les stocks de gêne disponible... Mais se détendre un peu ne lui faisait pas de mal après tout ça.
Finalement... peut être que cette journée n'était pas aussi catastrophique que ça ?
Enfin... cette rencontre pourrait bien se finir sur une note positive après tout.
Mais peut être bien... que les deux poulains pourrait se recroiser après tout ? Un salon de thés pourrait être en effet une bonne idées, même si un acteur ne passerait pas inaperçu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Nuit tranquille..
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical Steam World :: Zone Role Play :: Birch City :: Le parc-
Sauter vers: