Bienvenue dans un monde dans lequel magie et technologies à vapeurs sont reines, nous sommes en 2017, dans un monde alternatif ou l'homme évolua autrement.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Enfin tranquille ! [pv Noa]

 :: Zone Role Play :: Birch City :: Le parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 10/10/2017
Jeu 2 Nov - 13:02
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    Ah le parc de Birch City, n'est-ce pas l'endroit idéal pour échapper à sa tortionnaire favorite de manager dite tutrice légale ou bien aux fans hystériques quémandant un autographe et plus encore ? En tout cas, c'était assez grand pour espérer une tranquillité certaine, et pourtant je sais que tu es là. Oui je parle bien de toi petit Stalkeur qui est en train de lire ces lignes ! Tu espérais peut-être avoir les pensées de celui que l'on nommerait couramment ''mon poulain'' mais non, tu as affaire à moi, narrateur omniscient et omnipotent sur ce blondinet. Et si j'ai décidé que le blondinet en question s'est rendu au parc pour être enfin tranquille, cela est irrévocable comprends-tu ? Enfin, même si je te pose la question, en tant que lecteur sans pouvoir ni utilité, tu ne serais pas en mesure de me répondre. Mais assez de cette narration extradiégétique ou tu vas t'ennuyer, je t'en dirais plus dans un moment, alors sois patient mon mignon petit Stalkeur.
    Nous en étions donc aux joies d'un parc en plein après midi lors d'un jour de semaine scolaire, mais comme Luukas a autre chose à faire que d'étudier -de toute façon il déteste ça- il passe son temps dehors ou à ses divers lieux de travail plutôt que d'aller au lycée. Et comme il en avait un peu marre de sa tutrice, il a jugé bon de s'en aller pendant qu'elle n'était pas là. Puis après diverses filles et garçons l'ont remarqué, parce que c'est quand même Luukas Korhonen, et ont commencé à pomper son espace vital. Encore s'il y avait des jolies personnes, ça ne l'aurait pas dérangé, mais là, toutes des vieilles truies, autant dire que c'est un peu la débandade. C'est donc dans ce parc, ayant rabattu la capuche de sa veste sur sa tête, qu'il avait trouvé refuge pour obtenir un moment de tranquillité.

« Pfiou...pas trop tôt. »

    De retour à toi cher Stalkeur, je n'allais quand même pas t'oublier, mais comme tu es un lecteur attentif, tu as dû bien retenir la partie sur mon omnipotence envers notre star de l'écran. Et si tu ne me connais pas, sache que j'aime bien tourmenter ces créations, cela produit toujours des effets divertissants. Ainsi donc, mon petit acteur, tu ne sais pas que ta tranquillité allait être perturbée. Non, tu t'étais avachi sur ton banc, prenant un peu l'espace, en soufflant de soulagement et profitant de l'air frais avant d'adopter une position plus...conventionnelle nous dirons. Tu as quand même une réputation à tenir et un dos à préserver, jeune comme tu es. N'empêche, ce serait quand même ironique que maintenant, un coup de vent retire ta capuche pour dévoiler ton visage et tes cheveux si reconnaissables. Et je pense même que ça le serait encore plus si quelqu'un avait la bonne idée de venir dans les environs pile à ce moment là ! Mais dis-moi, t'en penses quoi toi ? Non ne réponds pas, la question ne t'est pas destinée.
    Elle est destinée à mon cher partenaire, celui que j'attends, afin de converser un peu et de faire interagir nos deux personnages. Il ne devrait plus tarder je pense. Et en plus, comme je suis quelqu'un de gentil, je vais t'offrir une petite blague pour patienter alors que le visage de mon petit Luukas perd la capuche qui le protégeait. Tu connais la blague de la maman morte ? Non ? Pourtant elle sent le vécu ! Que je suis drôle, je me tiens actuellement les côtes à cause de moi ! Tu peux m'applaudir cher Stalkeur, je ne l'entendrai pas, même si je sais que toi aussi tu te marres derrière ton écran, en tout cas, arrête de rire, je crois que mon cher partenaire est en train d'arriver sans que mon poulain ne s'en soucie, préférant garder sa position, autant te dire qu'il risque d'être surpris lorsque la rencontre aura lieu !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 16
Jeu 2 Nov - 22:57
Enfin tranquille!
Noa bailla doucement alors qu'il arrivait au parc. C'était un endroit agréable, parfait pour décompressé après une dure journée. Il sortait à peine des cours et tenait encore tout contre lui son sac en bandoulière noir. Et donc, ce sac aussi banal que son propriétaire contenait simplement diverses cahiers et classeurs, choses qui n'importaient que très peu à Noa, mais aussi quelques feuilles, à première vue des brouillons sans importance, mais qui était en réalité ses derniers écrits, bien à l'abri dans une pochette. Il fit donc quelques pas hésitant dans ce lieu plein de verdure, il était venu pour être un peu tranquille, dans le calme de la nature. Il avait fini les cours un peu plus tôt et ne voulait pas rentrer chez lui.
Il scruta calmement le parc en marchant doucement, à la recherche d'un banc où il pourrait tranquillement se poser et, peut être, travailler ses derniers écrit, si la motivation était là. Après tout, ce lieu était un endroit propice à la création ; c'était un endroit parfait pour passer du temps tranquille, loin des désagréables bruits de la ville, voire même d'une salle de cours. Oui, le jeune garçon avait la mauvaise habitude d'écrire en cours, quand il ne finissait pas ses nuits sur la table bien sûr.
Après quelques temps de recherches, il finit par abandonner l'idée de s’asseoir seul, plus aucun banc n'était libre. D'un pas manquant d'assurance et un peu lent, il s'approcha de l'un d'entre eux.
Un jeune homme était assis, une capuche recouvrant une partie de sa tête. Il ne fit pas attention à cette personne, regardant vers le sol, ne voulant pas croiser le regard de cet inconnu. Il sentit ses joues passaient légèrement aux rouges, alors qu'il s'assoit doucement sur le banc de cet inconnu, en prenant soin de poser délicatement son sac entre deux.
Déjà, il se sentait troubler par cette présence, par cette personne qu'il ne connaissait pas. Il faisait malgré tout de son mieux pour ne rien laisser paraître et ouvrit doucement son sac. Mais... il se permit quand même de relever le regard vers cet inconnu... Bon, pour des raisons évidentes, on va lui trouver un prénom... Robert ! Robert c'est bien !
… Et donc... il se permit de relever le regard vers Robert … et stoppa tout mouvement... ce jeune homme … était tout simplement magnifique pour un garçon aussi banal que Noa... mais mis à part cela... Robert lui disait quelques choses... il était presque certain de l'avoir déjà vu auparavant... Sauf qu'il s'en souviendrais, vu le peu de vie sociale qu'il avait ! Il en avait donc déduit... qu'il l'avait sûrement déjà vu à la télé... ne portait il pas une capuche, avant qu'il se mette assis ?  
Il resta ainsi, bloquer, pendant quelques secondes à regarder Robert. Jamais... il ne croyait avoir vu une personne d'une telle beauté... Il détourna rapidement la tête, le visage rouge pivoine, comme si de rien n'était... même si Robert avait probablement remarqué son regard insistant...
Il essaya tout de même de bredouiller quelques mots, mais ce fut juste incompréhensible, il était bien trop gêné et surpris pour faire une phrase correcte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 10/10/2017
Sam 4 Nov - 14:40
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    Bah t'es rapide cher partenaire ! Même si mon champion est long à la détente, moi je vois déjà que tu le fais bâiller. Dommage pour lui, il ne trouvera pas de lit par ici. Mais si jamais l'idée lui prend, je pense que les genoux de Luukas peuvent faire un très bon oreiller. Juste...je ne garantis pas qu'il restera longtemps dans cette position, à toi de voir après. Et je vois qu'il est en effet l'heure où les cours commencent à se finir, pauvre petit acteur qui va vite dire adieu à son calme si ça continue. Est-ce que je le plains vraiment ? Non. Il a des jambes, il bougera, sinon c'est sa tutrice qu'il va entendre. Est-ce que ça se passera ? Sûrement, j'aime bien le tourmenter de temps en temps. Je me demande si tu aimes faire pareil avec le tien cher narrateur. Mais je ne vais pas fouiner, je suis homme à aimer les surprises, plutôt que de tout savoir en avance, car cela peut s'avérer souvent ennuyeux ce me semble.
    Mais c'est un coup à oublier notre Stalkeur, celui qui ne participe pas mais nous observe honteusement, c'est une audience à contenter et autant s'y mettre puisque notre 8ème merveille du monde vient de sentir quelque chose contre lui sans trop s'en soucier, il a plus urgent. C'est à dire arranger sa chevelure que le vent et sa capuche ont perturbé en passant la main dedans. Cette douceur, cette brillance, et ce geste, quel geste ! Chaque détail soigné pour rappeler une pub pour shampooing qui se terminerait presque avec une phrase du style ''Parce que je vaux mieux que toi''. C'est pas la bonne phrase ? C'est vrai, et le blondinet pourra en attester vu l'une des pubs pour produit capillaire dans laquelle il a tourné, mais il aime bien dire ça. Une fois donc cette urgence réglée, il se préoccupa enfin du regard insistant qu'on lui portait. Avec le peu de monde qu'il y avait, il pouvait bien laisser sa beauté au grand jour non ? C'est ainsi que ces iris se posèrent sur l'origine de ce regard qu'on nommera...Camille, tu comprendras vite les raisons de cela partenaire, mais d'abord, apprécie la réaction de mon poulain.

« Ah ! »

    Tiens, fort étonnant de ta part mon petit Luukas, je ne savais pas que tu pouvais imiter le présentateur d'un jeu de survie. Mais tu le connais toi aussi cher Stalkeur, pareil pour mon partenaire, ce jeu où il faut s'éliminer un à un dans des épreuves de confort et d'immunité avec des tribus jaunes et rouges ! Je suis sûr que ça dit aussi quelque chose à mon partenaire, mais il devra attendre puisque le public passe toujours en premier voyons ! Et c'est pour cela qu'il a droit à ces mots d'humour pur, j'ose espérer que tu es prêt à rire. C'est un Père-Noël juif, qui arrive par la cheminée et dit aux enfants « Alors les gamins, qu'est-ce que je vous vends ? »  ça s'appelle envisager sa reconversion très cher ! Enfin, outre cette imitation de génie, pour ainsi dire, il faut encore que notre acteur identifie la personne, et là, ça ce complique. Comprends moi bien cher partenaire, je peux voir que c'est un poulain, mais le mien hésite entre poulain et pouliche quand il le voit. Bon, je t'avoue que moi aussi j'ai un peu hésité, vu comme il est fait, raison pour laquelle je l'ai nommé Camille et du coup je me dis que ça serait drôle s'il...
    Ah bah sympa comme nom ! Je veux bien que les études de lettres aient fait parti de mon cursus mais de là à donner à ce blond un nom de dictionnaire, faut le faire ! Tu me diras, ''Robert'', c'est toujours plus simple à prononcer que ''Luukas Korhonen'' D'ailleurs, tu le prononces comment ce patronyme ? Ou juste ''Luukas'' tout court ? Parce que ''Lucas'' au moins, c'est clair et facile à prononcer, et puis c'est pas trop moche ! Enfin, ''Luukas'' est meilleur au niveau du son je te le concède, donc ne restons pas éternellement là dessus. Ainsi, celui que tu nommes si affectueusement ''Robert'' est un peu en train de se dire qu'il a de la chance d'avoir une jolie fille à ses cotés. Bah quoi, il peut y avoir méprise même s'il serait pas super bien placé pour le reprocher ! Le visage pâle comme une poupée de porcelaine -si on oublie les joues qui font croire à une poussée de fièvre- de courts cheveux bruns et de beaux yeux noisettes, hélas, il les préfère un peu plus...généreusement dotées vois-tu ? Heureusement que la deuxième seconde du réalisme vient d'arriver pour qu'il réalise que c'est probablement un garçon. Et là ça peut rentrer dans ses critères non encore découverts pour la plupart ! Après, j'avoue, personne n'est aussi beau que Luukas Korhonen et surtout pas Camille. Mais faut dire que ton gars, ça a l'air un peu d'une proie facile pour mon prédateur qui débute les hostilités avec un sourire confiant après son instant de surprise. Ton petit voulait faire la conversation ? Il allait être servi !

« Un autographe peut-être ? »

Le ton, le regard, et le clin d’œil à la fin, bref, je ne crois pas que Luukas ait l'intention de ménager ton Camille !

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 16
Mer 8 Nov - 9:18
Enfin tranquille!
Bien sûr, un peu un regard si insistant de la part de Camille, le dénommé le Robert lui adressa la parole, enfin plutôt fit un bruit à la limite du ridicule. Noa se permit un regard gêné vers lui, un peu honteux de s'être fait surprendre en pleine contemplations. Bien rapidement, le blond se remet de son instant de surprise, ayant l'air plutôt assez dragueur, il lui dit d'un ton confiant:

« Un autographe peut-être ? »

Sérieusement Robert, le clin d'œil était un peu de trop! Il va finir par mourir de gêne le petit « Camille » là! Comment on continue si un des deux personnages décèdent? Après, avoir un autographe ne le dérangeait absolument pas, mais il ne savait même pas qui était précisément Robert! Par ailleurs, ce prénom est de très bonne qualité, merci de ne pas le critiquer!

Noa détourna donc le regard une seconde fois, encore plus gêné qu'auparavant, en supposant que c'était possible. Il ne savait pas quoi lui répondre et semblait avoir subitement perdu la capacité de faire des phrases compréhensibles, vu qu'il ne parvenait qu'à bredouiller quelques mots. Il finit par stopper sa tentative de communication après quelques secondes et reste silencieux le temps de se calmer. Avec beaucoup d'effort et d'hésitation, il réussit miraculeusement à -presque- clairement articuler quelques mots:

« N-Non... Dé-Désolé--... J-Je voulait... pas d-déranger... »

Le dérangé dans quoi d'ailleurs?... Dans son arrangement capillaire?....Sérieusement? Alors, que Noa de son côté, ou plutôt Camile était actuellement tout gêné est incapable de regarder son interlocuteur, surtout avec cet air dragueur qu'il avait … et ce clin d'œil aussi! C'était évidemment impossible dans cette situation que Noa reste insensible à ça!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 10/10/2017
Sam 11 Nov - 16:07
Enfin tranquille !ft. Noa MILLER

    On dirait que tu es d'humeur joueuse cher partenaire, ce qui n'est pas pour me déplaire. J'irai même jusqu'à dire que je sens qu'on va très bien s'entendre et qu'on se le dise entre narrateurs, je vais bien m'amuser. Quant à savoir si nos poulains seront du même avis, je peux te répondre très clairement pour le mien : je n'en sais rien, on dirait que oui, mais rien n'est vraiment déterminé pour le moment. En tout cas, si s'amuser est son intention, ça m'étonnerait que je veuille l'en empêcher, c'est le principe d'un RP après tout. Enfin techniquement, c'est les narrateurs qui doivent s'amuser, mais c'est toujours plus cool lorsque nos champions y prennent plaisir. Mais je ne t'oublie pas non plus cher Stalkeur, car c'est aussi pour toi que j'écris. Toi et ton regard pervers prêt à juger de tout et que je ne peux que satisfaire, je le sais. Ou du moins j'en fais la supposition, non sans assurance. Il faut bien évidemment s'aimer et aimer ce que l'on fait pour que d'autres nous apprécient, nous et notre labeur. Ce n'est donc pas de l'arrogance mais un pur constat tout ce qui se fait de plus réaliste lorsque ces mots prennent forme ! Et oui c'est un véritable labeur que de fournir de tels écrits visant à être lus du public, avec lequel s'ajoute un plaisir non négligeable, mais cela ne se fait pas en claquant des doigts.
    Non mais en tapant le clavier avec, tu as parfaitement raison cher partenaire et cher Stalkeur dont j'anticipe la réponse. Logique, c'est à mon tour de parler, autant prendre le temps qui m'est donné à son maximum. Et aussi selon les degrés de mon envie, sinon cela devient vite...mortel. D'ailleurs cher partenaire, tu poses la question à point nommé puisque la gêne n'est pas vraiment une cause de mort, j'ai vérifié, et je m'y connais, mais faudrait que je te raconte mes diverses expériences et je crains que ce ne soit le lieu approprié. Ce serait plutôt une cause de belle syncope mais c'est tout ! Un peu d'eau froide, quelques gifles voire un appel aux urgences et c'est vite réglé, pas de quoi en faire tout un plat, on pourra continuer ! Crois moi, je voulais pas en arriver là, mais telle est ma qualité de narrateur et parfois des limites vient à me restreindre dans le choix des actions de qui ou plutôt de ce que je suis censé ''contrôler''. Laisser une liberté à ceux-ci est mon petit credo que je tends à respecter. Et aussi pour voir ce qu'ils peuvent m'offrir car vous vous doutez bien que moi aussi, je profite des spectacles qui me sont offerts. Que ce soit par les autres ou moi-même, un spectacle reste un spectacle et puisque nous en faisons parties, produisons nous en admirant la performance des autres, comme ce qui va suivre.

« Ehh ?...Vraiment ? »

    Sens-tu ce ton de personne que tu sembles fraîchement blesser traverser ses lèvres ? Non ? C'est normal, ce n'est pas le cas, il fait exprès d'utiliser ce ton très enfantin. Faut dire, personne ne peut lui refuser un quelconque autographe à ce Robert, et Camille ne sera pas le premier de la liste, dommage pour toi. De gré ou de force, le véritable nom du dictionnaire blond sera marqué sur une des feuilles de ce jeune garçon, mais surtout dans son esprit. Car oui je considère que ce prénom est apparenté à un dictionnaire, même s'il est de très bonne qualité. Ainsi, ce sera la seule remarque que je formulerai, manquerait plus que je vexe mon partenaire ! Déjà que son poulain n'est pas ménagé par le mien, je ne vais pas pousser l'affront aussi loin qu'en dis-tu cher Stalkeur ? Évidemment que tu es d'accord avec moi, et si tu ne l'es pas, alors tant pis, pas de blague pour ce post ! Je sais que tu commençais à en devenir friand, mais une addiction est encore plus savoureuse lorsque comblée après un moment de retenue. Car oui, pour les drogues, chacun peut agir, mais comment te dire que le Robert, il est un peu contre tout ce qui pourrait nuire à son corps et surtout sa carrière. Par chance, le plaisir ne fait pas partie de ce genre de choses, qu'il soit charnel ou juste superficiel comme par un bâillement innocent avant qu'il ne s'étire. Oh mais je crois que le terme ''innocent'' est en trop, puisque fort étrangement, un de ses bras, en redescendant, entour les épaules de Camille.

« Voyons... »

    Les souffrances seront peut-être abrégées pour ton poulain si tu avoues que tu ne l'as pas vu venir partenaire. Y mettre un terme équivaudrait à ce que l'amusement de mon gars se termine alors qu'il s'est déjà emparé de sa proie, d'un ton qui se veut un peu supérieurs, autant le dire. Mais ne crois pas qu'il en a fini avec le tien, après tout je sais que tu me caches des ressources insoupçonnées mon jeune acteur, et que lorsqu'il veut quelque chose, il fait tout pour l'avoir. Là ce qu'il veut, c'est voir jusqu'où ce petit Camille peut rougir et être embarrassé, ce qui explique aussi le petit rire qui s'en suit, mais ça, c'est naturel. Il est très mignon je suis sûr, mais la tête baissée, le paysage est un peu plus difficile à percevoir. Le brun ne peut-il pas faire un petit effort ? Non ? Autant précipiter les choses et titiller un peu plus sa prise, mais je crains qu'elle finisse par nous faire un beau malaise en plein milieu. Tu veux parier cher Stalkeur ? On laissera mon partenaire décider de la mise, mais je sens bien que le pauvre petit va s'évanouir à force. Comment je le sais ? Voyons, c'est un secret de professionnel que je m'apprête à révéler là, mais puisqu'il se manifeste, je n'ai aucune raison de le cacher plus longtemps. Comment cacher le visage de notre magnifique acteur alors qu'il se rapproche de l'oreille du poulain de mon partenaire pour lui susurrer d'une voix fort sensuelle ce que je m'apprête à reporter ?

« Tu sais bien que l'offre d'un aussi bel homme, ça ne se refuse pas~ »

Un sourire malicieux aux lèvres, voilà qu'il donnerait presque l'air d'être de ces kidnappeurs pervers s'il n'était pas aussi charmant ! Et comme un pervers, voici qu'il a la main baladeuse vers...le sac, des enfants nous regardent quand même ! Et...rassure moi cher partenaire, la pochette qu'il a prise...c'est pas, par le plus grand des hasards, celle qui contient les écrits mentionnés plus tôt ?

Revenir en haut Aller en bas
Noa Miller
Admin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 16
Mer 15 Nov - 8:50
Enfin tranquille!
Comme pétrifié, notre jeune Camille, ne bouga pas lorsqu'il sentit le bras de Robert sur son épaule.
Il fut tout de même parcouru d'un sursaut, surpris du contact physique, il savait qu'il n'était pas au bout de ses peines... Ils sentaient ses joues lui bruler, sa couleur commençait presque à devenir inquiétante ! La présence de ce prédateur... l'intimidait au plus au point, en plus de le gêner. Il ne savait pas vraiment quoi faire et ... sentit cet homme ...  s'approchait de lui.... pour lui susurer des mots à l'oreille !?...
Et bah tient, il ne le ménageait pas, espéront qu'il sache s'occuper d'une personne dans les vapes...
Des frissons parcoururent le corps de Camille en entendant cette voix... Elle ne le laissait pas de marbre et amplifiait sa gêne...
Il ne savait pas quoi faire là... il était juste petrifié...
Tout de même, en sentant du mouvement près de lui, il tourna son regard vers son sac... R-Robert... était entrain... de... de prendre.... c-cette pochette ?!
Il... il ne voulait pas... qui lise ça … comme ça en plein milieu du parc... Tout tremblant, il déplaça l'une de ses mains pour bloquer celle du dictionnaire mais... au lieu de lui reprendre la pochette... il percuta la peau de porcelaine de l'inconnu...
Son corps fut parcouru de frissons et il se stoppa complètement dans tout mouvements. Il tenta de s'exprimer mais seulement quelques bégaiement incertain et incompréhensible s'échappèrent de ses lèvres...
Il... il voulait pas... qu'il touche à ça, il avait juste envie de se cacher dans un trou de souris.
Pourquoi il était venu ici déjà?
Il aurait pu tout simplement rentrer chez lui comme tout les jours...
Son regard était fuyant et sa tête toujours basse, malheureusement, notre chère Robert ne pourra pas profiter de la vue tout de suite... Par contre, ce serait bien dommage qu'il se mette à lire le contenu de la pochette à voix haute, non?~
D'une voix à limite de l'audible, il fit de son mieux pour lui demander:

-V-Vous p-pouvez.. me r-rendre ç-ça?... Si-Sil vous plaît...

Certes, les narrateurs s'amusent de ce RP, mais lui n'est certainement pas sorti d'affaires !
Comme quoi, le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Nuit tranquille..
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical Steam World :: Zone Role Play :: Birch City :: Le parc-
Sauter vers: